La disparition de Stephanie Mailer. J. Dicker

Tout est calme dans la petite ville d’Orphea, au nord de New York, jusqu’à ce jour de juillet 1994 où un quadruple meurtre vient briser cette quiétude. L’enquête est rapidemment bouclée, Dereck et Jesse, deux jeunes policiers félicités. 20 ans après, Stéphanie Mailer, journaliste à l’Orphea Chronicle, remet en cause les conclusions de l’enquête en affirmant que les enquêteurs se sont trompés de coupables. Sa disparition soudaine donne du crédit à sa théorie, ravive les souvenirs de chacun et relance l’enquête.

Tout va bien pendant les 200 premières pages. On renoue avec la construction d’Harry Québert. L’écriture est fluide, visuelle, l’intrigue est lancée et prenante. Bref, on y est bien.
Mais petit à petit, on s’ennuie…l’histoire devient brouillon. Les personnages sont nombreux (est-ce vraiment utile ?), les pistes plus ou moins crédibles se multiplient. On ne sait pas où l’auteur nous emmène, et plus inquiétant, on à l’impression qu’il ne le sait pas lui-même. Au bout de 500 pages, on espère en vain que cela va s’éclaircir. Des personnages sont laissés de côtés au fil des pages, des criminels ne sont même pas inquiétés et le véritable assassin pâtit de cette ambiance brouillon, voir même perd toute crédibilité, tant sur ses motivations que ses manières d’agir.

C’est dommage car il y a pourtant des personnages à fort potentiel et des petites histoires qui auraient mérité d’être creusées davantage. Mais tout et rien est abordé. A mon sens, l’auteur a voulu mettre trop de choses et s’est perdu.

600 pages et beaucoup de bruit pour ça…vraiment, je ne comprends pas.

#Policier    #USA    #Déception    #PasserSonChemin

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s