L’homme chauve-souris – Jo Nesbo

jo nesbo« Parce qu’une jeune Norvégienne a été sauvagement jetée d’une falaise à l’autre bout du monde en Australie, l’inspecteur Harry Hole de la police d’Oslo est envoyé sur place par une hiérarchie soucieuse de l’évincer. Ce qui n’aurait dû être que routine diplomatique va se transformer en traque impitoyable au fur et à mesure de meurtres féroces qu’Harry Hole refuse d’ignorer. Autre hémisphère, autres méthodes… Associé à un inspecteur aborigène étrange, bousculé par une culture neuve assise sur une terre ancestrale, Hole, en proie à ses propres démons, va plonger au coeur du bush millénaire. L’Australie, pays de démesure, véritable nation en devenir où les contradictions engendrent le fantastique comme l’indicible, lui apportera, jusqu’au chaos final, l’espoir et l’angoisse, l’amour et la mort : la pire des aventures. » (Folio, 2014, 480 pages)

A force de voir cet auteur dans les mains de nombreux usagers des transports en commun, forcément ça intrigue ! – Oui, je fais partie de ces curieux qui adorent se contorsionner pour découvrir le titre du livre que la personne lit en face de soi ! En toute discrétion bien sûr J – Alors, cet été je me suis laissée tenter. Et je ne regrette pas, c’est un très bon policier de plage !

[Petit aparté : le terme « livre de plage » n’est sur ce blog en aucun cas négatif. Je mets derrière cette expression l’envie de passer un bon moment, d’une bonne histoire, sans prise de tête, qui se lit facilement mais sans ennuyer son lecteur. L’été j’ai moins envie d’être séduite par un style. J’ai surtout envie d’être transportée et d’agrémenter mes vacances]

L’homme chauve-souris est le premier livre d’une série mettant en scène l’inspecteur Harry Hole. Ce norvégien va être envoyé en Australie pour résoudre le meurtre d’une jeune norvégienne, violée et assassinée. Une mission au départ diplomatique, la direction souhaitant éloigner Harry quelques temps suite à un tragique accident. Sur la place, il fait la connaissance de son coéquipier le temps du séjour, Andrew Kensington, un policier d’une cinquantaine d’année, d’origine aborigène, au passé tumultueux. Notre trentenaire, après avoir été surpris par la personnalité de son confrère se lie d’amitié avec lui et apprendra beaucoup de chose sur la vie et l’histoire de l’Australie. L’enquête piétine et est à deux doigts d’être classée non-résolu. Le meurtrier est méticuleux, ne laissant pas de preuve, pas de témoin et aiguillant même les enquêteurs des fausses pistes.

Les + :

  • Un page turner dans un pays que je n’ai pas l’habitude de lire
  • Un brin d’histoire de l’Australie pour nous éclairer sur ce qui s’est passé et les conséquences sur la vie actuelle
  • Une intrigue bien ficelée et pleine de rebondissements
  • La galerie des personnages : on sent un vrai travail sur chacun, même les plus secondaires

Les – :

  • L’auteur plante le décor et les personnages ce qui entraîne parfois quelques longueurs au détriment de l’intrigue. C’est comme le 1er épisode d’une série TV, il faut attendre de voir les suivant pour valider.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s