Charlotte. David Foenkinos

« Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu’elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d’une œuvre picturale autobiographique d’une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : «C’est toute ma vie.» Portrait saisissant d’une femme exceptionnelle, évocation d’un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d’une quête. Celle d’un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche. » (Gallimard, 2014, 220 pages)

CharlotteC’est ma troisième rencontre avec David Foenkinos. Ma première avec Charlotte Salomon.

J’ai découvert David Foenkinos en lisant La délicatesse. Un véritable coup de coeur et un sourire chaque fois que je commande un jus d’abricot dans un bistrot. Après ça, je me suis plongée dans Le potentiel érotique de ma femme, un livre qui m’a déçu et a relativisé mon engouement pour cet auteur. J’étais donc partagée lors de la sortie de Charlotte : à la fois intriguée car tout ce qui touche la seconde guerre m’attire irrésistiblement, et sceptique en me remémorant ma dernière expérience.

Ma patience devant mon rang de réservation à la bibliothèque (5ème = 3 mois d’attente) a une nouvelle fois payée. Je pense que c’est un livre qui rejoindra ma bibliothèque car j’ai déjà envie de le relire.

Charlotte, c’est la biographie de Charlotte Salomon, jeune artiste peintre allemande. Juive.

J’ai adoré la construction de ce roman. Les phrases courtes sont tour à tour percutantes ou mélancoliques. Au début on cherche les rimes. Mais on s’aperçoit vite que c’est de la prose, que chaque phrase s’attelle à un fait, une information, une émotion. D’ailleurs, les émotions transmises sont plus pures. Pas d’enrobage, pas de fioritures. On s’intéresse aux faits, on imagine ce que Charlotte a pu vivre et ressentir, ce qui l’a construit. Mais tout ça de manière très simple.

David Foenkinos a découvert Charlotte Salomon lors d’une exposition. Ce fut une révélation. A partir de ce jour, il a mené l’enquête. Il a cherché à savoir qui était cette artiste tombée dans l’oubli (ou presque) : quelle fut sa vie, comment a-t-elle vécu la guerre, comment s’est développé son talent, d’où viennent ses influences…
Les morts parsèment la vie de Charlotte. La rêverie et le travail acharné seront son quotidien, tout comme l’injustice et le secret. Elle subira la haine, découvrira l’amour, sera bouleversée par la musique et plus particulièrement par l’opéra…

C’est un livre très documenté. Le récit d’une quête personnelle qui s’est transformée en obsession. L’auteur a voyagé dans ses pas de Berlin au sud de la France. Il a rencontré des gens qui l’ont connu ou leurs descendants. Charlotte fascinait. Mais elle inquiétait son entourage également (qui d’ailleurs ne l’a pas toujours épargné!).
Au fur et à mesure des pages, on plonge dans l’ambiance de l’époque et la personnalité de l’artiste. Les interventions courtes mais régulières de l’auteur sont comme des piqûres qui nous rappelle que nous ne sommes pas dans la fiction et que notre héroïne a bien existé.

Une belle découverte qui mérite ses distinctions.

Publicités

6 commentaires

  1. Un très beau livre. Très touchant. Il a été critiqué sur la manière qu’il a adoptée pour écrire ce livre (en prose). Moi j’ai aimé. J’ai assisté à une de ses conférences. Il dit lui même, en effet, que c’est vraiment un style différent par rapport celui qu’il a l’habitude d’adopter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s