Retour à Little Wing. Nickolas Butler

« Ils étaient quatre. Inséparables, du moins le pensaient-ils. Arrivés à l’âge adulte, ils ont pris des chemins différents. Certains sont partis loin, d’autres sont restés. Ils sont devenus fermier, rock star, courtier et champion de rodéo. Une chose les unit encore : l’attachement indéfectible à leur ville natale, Little Wing, et à sa communauté. Aujourd’hui, l’heure des retrouvailles a sonné. Pour ces jeunes trentenaires, c’est aussi celle des bilans, de la nostalgie, du doute… » (Editions Autrement, 2014, 455 pages)

retour à little wingJ’ai cru comprendre que les avis divergeaient sur ce roman. J’ai l’impression que soit on aime, soit on n’aime pas !

Et bien moi, j’ai aimé ! 🙂

Retour à Little Wing, c’est une histoire d’hommes et de femmes mais principalement d’hommes. Pour une fois ils ont la parole : on assiste à leur doute, on découvre leur sentiment et leur sensibilité.
Qu’on se le dise, il ne se passe pas grand chose…mais jamais on ne s’ennui. C’est la vie des gens, de ces quatre copains d’enfance racontée par eux-mêmes. Chaque chapitre donne la parole à un personnage. Little Wing est une bourgade du Wisconsin où la culture de la terre est la principale activité. C’est d’ailleurs le métier de Hank, marié deux enfants, qui a repris l’exploitation familiale. Sa femme Beth est sans emploi et s’occupe de ses enfants. Ils sont amis avec Lee, un musicien de talent devenu rock star et qui revient régulièrement à Little Wing pour se ressourcer, garder les pieds sur terre, et voir ses potes. Il prend soin de Ronnie, une ex-vedette du rodéo, qui suite à un accident et des problèmes d’alcool est devenu mentalement diminué. Et il y a Kip, trader, qui après avoir flambé à New York vient se marier et s’installer dans son village natal.

Peu importe les chemins qu’ils ont emprunté, tout les ramène à Little Wing, parfois sans vraiment savoir pourquoi. Cet attachement à la terre et aux siens, la simplicité de la vie,  des relations humaines et ce côté un peu figé sont parfaitement retranscrits par Nicolas Butler. On visualise ces champs à perte de vue, cette vie lente rythmée par les saisons et les choses simples. La force de l’amitié, la solidité des liens, l’absence de jugement sont clairement au coeur de ce roman à plusieurs voix que je vous recommande vivement!

Une belle découverte que j’ai faite grâce au match Price Minister de la Rentrée littéraire.

 

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s