Une vérité si délicate. John le Carré

« 2008. Le rocher de Gibraltar, joyau des colonies britanniques, est le théâtre d’une opération de contre-terrorisme menée par un commando anglais et des mercenaires américains. Nom de code : Wildlife. Objectif : enlever un acheteur d’armes djihadiste. Commanditaires : un ambitieux ministre des Affaires étrangères et son ami personnel, patron d’une société militaire privée. Kit Probyn, un diplomate candide, est sommé d’être le téléphone rouge du politicien. L’opération est si délicate que même le secrétaire particulier du ministre, Toby Bell, est tenu à l’écart.
2011. Kit Probyn, désormais retraité, convoque Toby Bell dans son manoir de Cornouailles. Toby doit choisir entre sa conscience et sa loyauté de serviteur de l’État. Or si la passivité des hommes honnêtes suffit à faire triompher le mal, comment pourra-t-il garder le silence ? »

Une-verite-si-delicateNon, je ne vous ai pas oublié ! Telle une exploratrice, je suis partie en quête du soleil, le Graal dont nous avions tous besoin, conséquence d’un début 2014 tout « gwis ». Je n’avais pas prévu qu’il attendrait que je parte pour faire son apparition. 🙂
J’ai mis des semaines à me concocter une mini-PAL estivale (poids des bagages limité oblige) qui ne m’a pas servi à grand-chose puisque j’ai eu très peu de temps pour lire. Aujourd’hui je peux tout de même vous présenter mon premier John Le Carré qui a confirmé mes attentes et m’a mise en appétit pour découvrir ses romans précédents.

Kit Probyn, diplomate au service de sa Majesté, est nommé « téléphone rouge » lors d’une opération ultra-secrète sur le rocher de Gibraltar. L’opération est un succès. Kit se voit proposé un poste aux Antilles où il terminera sa carrière. Au même moment, Toby Bell, secrétaire particulier prometteur du Ministre du Foreign Office est complètement écarté de l’opération. Doutant des agissements de son supérieur, il reste en alerte sur ses faits et gestes. Trois ans plus tard, Kit, jeune retraité fraichement installé dans un village de Cornouailles, tombe sur une ancienne connaissance présente lors de l’opération qui va lui faire d’étranges révélations. A l’aide de Toby, ils tenteront de découvrir le fin mot de l’histoire.

John le Carré me faisait régulièrement de l’œil depuis l’étagère de mon libraire. Les critiques positives du dernier opus m’ont encouragé à le réserver à la médiathèque et une fois arrivé, je me suis fait un devoir de m’y plonger. Une vérité si délicate à parfaitement répondu à mes attentes : espionnage, pouvoir, manipulation, politique, secret, mensonge… le tout sans histoire d’amour ni gadget à la James Bond, comme on pourrait s’y attendre.
Les thèmes abordés par John Le Carré résonnent étrangement avec l’actualité des lanceurs d’alerte Dans son livre, il dénonce entre autre la puissance des lobbys, les relations de plus en plus étroites entre État et entreprises de sécurité privées et la montée en puissance du renseignement privé. Il ouvre l’esprit du lecteur sur des pratiques encore trop ignorées du grand public.

Vous l’aurez compris, ce fut une belle découverte que je vous recommande vivement. Malgré une lecture entrecoupée, je suis parvenue à suivre l’histoire, l’évolution des personnages, des enjeux et des contextes. L’écriture de John le Carré, notamment ses dialogues, est dynamique, efficace mais facile à lire, et truffée de pointe d’humour ou de situations cocasses. Plusieurs titres me tentent déjà pour poursuivre ma découverte comme l’Espion qui venait du froid, la Constance du jardinier ou la Taupe (dont j’ai adoré l’adaptation au cinéma).

Et vous, connaissez-vous John Le Carré ? Avez-vous lu un de ces livres ? Lequel me conseilleriez-vous ?

challenge 1 rentrée littéraire2013

Publicités

5 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s