Bilan lectures décembre 2013 – janvier 2014

Un billet deux mois en un pour ce bilan mensuel ! Peu de temps pour faire l’inventaire du mois de décembre en cette période de fête mais pourquoi le laisser de côté ?! Alors en cette fin janvier, voici mon bilan du mois…

Bilans lecture…de décembre, où j’ai fait de très belles découvertes parmi les livres contenus dans ma PAL. Comme quoi, on devrait regarder chez soi plus souvent 🙂

Le spectacle de Noël. Anne Perry
Le traditionnel Anne Perry de Noël que je m’étais empressée d’acheter dès sa sortie m’a déçu et ennuyé. Bien que j’ai apprécié en savoir davantage sur la mère de Charlotte, Caroline Ellison, Le spectacle de Noël nous dresse le portrait d’une troupe de comédien amenée à adapter et jouer, le roman de l’époque qui fait fureur : Dracula de Bram Stocker. Lorsqu’un invité est assassiné, Caroline est bien décidée à y voir plus clair dans cette affaire.

La lettre à Helga. Bergsveinn Birgisson
Un livre que j’ai longtemps fui mais qui s’est imposé à moi par l’intermédiaire du prix des lecteurs nantais. Ce fut une belle surprise à défaut d’être un coup de cœur. L’histoire est tendre et émouvante, le personnage principal attachant. L’auteur a su transmettre sans misérabilisme les conditions de vie difficile et l’atmosphère de l’époque sans phrases longues, ni complexes. Une histoire qui vous plaira.

La Passe-Miroir, Tome 1 – Les Fiancés de l’hiver. Christelle Dabos
Mon coup de cœur de ce mois de décembre ! J’ai passé un très bon moment en compagnie d’Ophélie, jeune animiste mariée de force à Thorn, intendant du Pôle. Une ambiance à la fois Belle Epoque et XVIIIème siècle avec de nombreux rebondissements et des personnages secondaires hauts en couleurs. L’écriture fluide et captivante de l’auteur nous entraîne sans jamais nous lâcher. A lire et à relire sans modération.

Mitsuba. Aki Shimazaki
Autre coup de cœur de cette fin 2013 : Mitsuba d’Aki Shimazaki. La nouvelle série de cet auteur qui décidément me plaît de plus en plus. Cette fois-ci, nous découvrons le Japon moderne par le biais du monde du travail et d’une histoire d’amour contrariée entre Takashi et Yûko. Un style épuré surprenant face à la force des émotions qu’il laisse passer. Foncer lire cet auteur si ce n’est pas déjà fait ! Moi j’attends avidement la suite.

Les Arcanes du « Midi-Minuit ». T1 : L’affaire du Nalta P312. Gaudin et Trichet
Pour finir, une petite BD conseillée par une amie. Jim Mc Kalan et sa cousine enquêtent sur une série de meurtres dans un quartier de la ville. Les victimes qui n’ont rien en commun excepté leur quartier sont recouvertes d’une substance incolore. Pouvoir, magouilles, secret et humour sont au menu de cette BD au dessin vif et aux très belles couleurs.

…et de janvier avec deux coups de cœur et deux déceptions = égalité !

L’école des saveurs. Erica Bauermeister
Petite Lilian décide de guérir sa mère par la cuisine et d’en faire son métier. Elle ouvre son restaurant et partage sa passion en donnant des cours de cuisine. Un lundi par mois se regroupent autour d’une table des élèves d’horizons divers, qui partagent, découvrent, apprennent sur la cuisine et sur eux-mêmes. Une très belle découverte qui vous donne juste envie de sourire et de manger !

Voir du pays. Delphine Coulin
Aurore et Marine reviennent d’Afghanistan. Avant de rejoindre leurs familles, elles passent trois jours à Chypre où elles devront abandonner leurs réflexes de soldat et affronter leurs peurs. Ma première déception de l’année ! Je suis passée complètement à côté de cette histoire d’amitié et j’en garde un sentiment d’ennui et de facilité dans la composition de l’histoire.

La Silencieuse. Ariane Schréder
Suite à une déception amoureuse, Clara quitte Paris pour s’installer en campagne. Au fil des mois, elle découvrira la vie rurale, apprendra à connaître les habitants, adoptera un chat. Elle oubliera Paris, les parisiens et Barnabé. Une écriture souple, légère et aérienne mais un rythme lent, et une histoire trop banale à mon goût.

Kinderzimmer. Valentine Goby
Suzanne Langlois est une rescapée du camp de Ravensbrück. Aujourd’hui elle témoigne en intervenant dans les collèges et lycées qui l’accueillent. Dans ce livre, nous sommes spectateurs de l’horreur, de l’indicible, de la solidarité, de l’incroyable. Sans pitié ni misérabilisme, Mila nous énonce les faits dont nous devons nous souvenir. Un roman fort qui ma conquise mais que je ne parviens pas à chroniquer, malgré un brouillon en attente depuis plusieurs jours.

Publicités

4 commentaires

    • Oui j’aime souvent changer de style et varier les plaisir! 🙂 Sinon, je risque de faire une overdose du genre. Ce n’est pas moi qui choisis mes lectures, c’est mon humeur! Et toi, comment choisis-tu ? As-tu des genres de prédilection ?

  1. Très beau bilan ! comme toi j’ai lu et aimé l’an dernier L’école des saveurs et je meurs d’envie de lire Le passe-miroir. Quant à Anne Perry, j’en lis un chaque mois, la série Pitt que je te conseille si tu ne la connais pas 🙂

    • Oui lit La Passe-Miroir, je pense que ça peut te plaire! Je connais les Pitt et j’en suis fan. Depuis que je lis vos chroniques, j’ai envie de les lire dans l’ordre. Car actuellement, je picore et c’est vrai que ce n’est pas toujours évident de s’y retrouver… 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s