La Passe-Miroir, Tome 1 – Les Fiancés de l’hiver. Christelle Dabos

« Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel. » (Gallimard Jeunesse, 2013, 517 pages)

les fiancés de l'hiver

Comment vous résumer ce livre sans trop en dire…Difficile d’écrire ce billet alors que j’ai terminé ma lecture depuis plusieurs jours déjà. J’ai lu la Passe-miroir lentement, en savourant chaque mot car je savais que j’allais aimer ce livre. Il correspondait exactement à mon envie du moment : retrouver une ambiance à la Harry Potter. Découvrir un monde nouveau, si possible empreint de magie, avec des personnages ordinaires confrontés à des mondes extraordinaires. Si vous avez envie de tout cela, vous pouvez plonger dans La Passe-Miroir les yeux fermés.

Ophélie est une animiste. Les Animistes ont tous une affinité avec les objets : ils peuvent leur insuffler la vie et les réparer à volonté. Ophélie possède le pouvoir de lire le passé des objets d’un simple contact ou encore de traverser les miroirs. Mais c’est une jeune fille maladroite et peu dégourdie. Après avoir refusé plusieurs prétendants, elle se voit imposer d’épouser Thorn, intendant du Pôle. C’est un homme cérébral, froid et secret. Accompagnée de sa marraine, Ophélie doit donc quitter sa famille et tout ce qu’elle a connu jusque-là pour une arche lointaine et inconnue. Arrivée sur place, l’accueil est pour le moins glacial. Le Pôle est une contrée où il fait froid et nuit la moitié de l’année. Si les animistes sont égaux les uns des autres, le Pôle a établi une hiérarchie ou prédomine de grandes familles possédant toutes un pouvoir reposant sur le mental : les Dragons, les Mirages, la Toile, etc. Le cœur de ce royaume repose dans une ville flottante la Citacielle. Ophélie se rendra rapidement compte qu’ici les apparences sont trompeuses, des nuits d’été aux somptueuses salles de bal.
Le premier tome de cette saga plante le décor. Christelle Dabos déploie un univers riche, aux détails précis et nombreux. L’ambiance rappelle à la fois la Belle Epoque et les grandes cours européennes du XVIIIème siècle. L’héroïne cherche à comprendre les raisons de sa présence ici et de ce mariage imposé alors que tout oppose les deux fiancés. L’histoire est pleine de rebondissements. Lorsqu’un mystère semble résolu ce n’est que pour laisser la place à deux autres énigmes. Si le récit gravite autour des deux personnages principaux Ophélie et Thorn, les personnages secondaires sont haut en couleurs, parfois attachant ou repoussant, et souvent plein de surprises. J’ai beaucoup aimé les accessoires parfois capricieux qui accompagnent la lecture : l’écharpe d’Ophélie, la montre de Thorn qui reste énigmatique pour n’en citer que quelques-uns. Tout ce petit monde navigue dans des illusions aussi surprenantes les unes que les autres. L’architecture de la Citactielle rendrait fou n’importe quel domestique qui en ignore les rouages.
L’écriture de l’auteur, fluide et captivante, nous entraîne dans cet univers étrange sans jamais nous lâcher.

Ce livre restera parmi mes meilleures découvertes de l’année. J’ai passé un très bon moment en compagnie d’Ophélie et de son entourage. Je sais déjà que c’est un livre que je relirais et j’attends (im)patiemment la sortie du tome 2.

Alors courrez, marchez, volez, lisez-le! 🙂

Publicités

5 commentaires

  1. […] La Passe-Miroir, Tome 1 – Les Fiancés de l’hiver. Christelle Dabos Mon coup de cœur de ce mois de décembre ! J’ai passé un très bon moment en compagnie d’Ophélie, jeune animiste mariée de force à Thorn, intendant du Pôle. Une ambiance à la fois Belle Epoque et XVIIIème siècle avec de nombreux rebondissements et des personnages secondaires hauts en couleurs. L’écriture fluide et captivante de l’auteur nous entraîne sans jamais nous lâcher. A lire et à relire sans modération. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s