Olympe de Gouges. Catel&Bocquet

« La femme naît libre et demeure égale à l’homme en droit. La femme a le droit de monter sur l’échafaud ; elle doit avoir également celui de monter à la Tribune. »
Olympe de Gouges
Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne – 1791 »

olympe de gougesLa première fois que j’ai rencontré Olympe de Gouges, c’était au lycée, lorsque j’ai étudié la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. J’étais sidérée d’apprendre si tard l’existence d’une telle déclaration. Cette année, Benoîte Groult a publié une biographie sous le titre Ainsi soit Olympe de Gouges ce qui n’a fait qu’attiser ma curiosité. Les biographies me font toujours peur, alors quand j’ai su qu’une BD retraçait son histoire, je n’ai pu m’empêcher d’y jeter un œil. Nous fêtons ce week-end, le 220ème anniversaire de sa mort.

Fille bâtarde d’une roturière et d’un bourgeois, elle a la chance d’être instruite. Mariée et mère à 18 ans, Marie Gouze de son vrai nom, se retrouve veuve rapidement et décide de vivre librement. Arrivée à Paris, elle change de nom et se fait appelée Olympe de Gouges, en hommage à ses parents.
Pendant son adolescence, elle découvre les philosophes des lumières et s’ouvre aux nouvelles idées. C’est dans la capitale qu’elle va s’adonner à ses passions : le théâtre d’abord, puis la politique. A coup de pièces, de brochures et d’affiches, elle lutte pour l’abolition de l’esclavage des noirs et pour le droit des femmes.
Lorsque survient la Révolution, la violence qui s’empare de la France la surprend mais elle continue de se battre. Lors de la Terreur, ses multiples provocations et la lutte qu’elle mènera pour faire entendre sa voix lui coûteront la vie. Elle sera guillotinée le 3 novembre 1793.

Je ne peux qu’être admirative de la vie qu’a menée cette femme. Son indépendance d’esprit et ses écrits font d’elle une pionnière du féminisme.
Le concept de la biographie en BD me plait beaucoup, même si je n’ai pas adhéré au dessin. C’est une porte d’entrée originale pour découvrir une personnalité mais je suis restée sur ma faim. Les personnages sont nombreux et il est parfois difficile de s’y retrouver. Le contexte politique est difficile à cette époque et les novices en histoire pourront parfois se sentir perdus. Heureusement, une chronologie et les biographies des principaux protagonistes de l’histoire concluent ce livre, et ça c’est chouette !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s