Bilan lectures septembre 2013

Adieu Septembre, bonjour Octobre! C’est l’heure du bilan lecture avec 6 livres lus. Des lectures variées qui comprennent un GRAND coup de cœur, mais aussi une grosse déception et un livre abandonné, Trilogie New-Yorkaise de Paul Auster.

Bilans lectureCôté roman, ma grosse déception vient de l’opus 2012 d’Amélie Nothomb, Barbe Bleue. Une lecture facile mais que j’ai trouvé sans intérêt, si ce n’est le travail de recherche concernant les nuances de couleurs. J’ai raté ma rencontre avec Henri Miller, lu dans le cadre du Challenge le mois Américain organisé par Noctembule. Dans son roman, Aller-retour New York, New York apparaît fade, superficielle et sans intérêt contrairement à Paris où toutes choses, paroles et actes prennent leurs sens. Même si le format (la lettre) appelle à la proximité, je suis souvent ennuyée. Heureusement, Anne Perry est là! Valeur sûre de ma bibliothèque, elle m’a réconcilié ce mois-ci avec le roman grâce à Silence à Hanover Close. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire et retrouver les personnages de ce 9ème volume des enquêtes des époux Pitt.

Septembre fut aussi le mois de la BD avec pas moins de trois découvertes dont un réel coup de cœur, le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh. Un véritable hymne à l’amour d’une puissance renversante.
Autre découverte, Pyongyang de Guy Delisle qui retrace les deux mois que l’auteur a passé dans la capitale nord-coréenne, avec au programme humour, absurdité et manipulation! Plus léger, l’intégrale Joséphine de Pénélope Bagieu. J’ai découvert cette auteure via son blog, maintenant un peu laissé à l’abandon. Beaucoup d’humour et des situations drôles et piquantes que nous sommes nombreuses à avoir rencontrées! De quoi passer un bon moment. 🙂

Le mois d’octobre s’annonce So States! en raison de ma participation au mois américain. Vous le savez peut-être, le mois s’est transformé en année, pour mon plus grand plaisir! Ce mois contient une grande première : ma participation à des lectures communes. Affaire à suivre…

Publicités

3 commentaires

  1. tu as abandonné « la trilogie new yorkaise » de Paul Auster si j’ai bien compris : le dialogue entre le narrateur et cet homme étrange vers la page 40 est délirant, j’ai été bien étonné !!! est-ce à partir de là que tu as eu envie d’arrêter !!!

    • Je crois que je ne suis même pas allée jusque là! Je pense que je n’étais pas dans le bon état d’esprit pour aborder cet auteur. Envie de lire autre chose. Du coup, pour ne pas me braquer, j’ai préféré arrêté. Tu as aimé ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s