Le bleu est une couleur chaude. Julie Maroh

Mon ange de bleu
Bleu du ciel
Bleu des rivières
Source de vie

La vie de Clémentine bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune fille aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir toutes les facettes du désir et lui permettra d’affronter le regard des autres. (Glénat, 2010, 155 pages)

bleu couleur chaudeDeux mois. Cela fait deux mois que j’attends, (im)patiemment, curieuse, de lire ce petit bijou. J’ai entendu parler de cette BD comme beaucoup, au moment du festival de Cannes. L’adaptation de ce roman graphique par Abdelatif Kechiche, sous le titre La vie d’Adèle, a reçu la prestigieuse Palme d’or du festival. Ma curiosité fut alors piquée au vif et comme je préfère lire un livre avant de voir son adaptation, j’ai pris les devants en le réservant à la Médiathèque.

Une petite précision : je n’aime pas trop la BD. En réalité, je n’y connais pas grand-chose. Mais je me soigne ! A part Léonard, Gaston, Astérix, Tintin et quelques exceptions, ma culture s’arrête là! L’avantage, c’est que les portes de cet univers s’ouvrent à moi! 🙂

Clémentine est une ado comme les autres. Elle mène une vie simple auprès de parents aimants et d’une bande d’amis soudés. Studieuse, elle ne prête que peu d’attention aux relations amoureuses, jusqu’au jour ou Thomas, puis Emma, entreront dans sa vie.

L’histoire commence par la fin. Emma vient rendre visite aux parents de Clémentine pour récupérer ses journaux intimes. On sait que Clémentine n’est plus de ce monde mais on ignore pourquoi. Le jour de ses 15 ans, Clémentine reçoit un journal intime et décide de s’y tenir. C’est à partir de ces lignes que sa vie nous est racontée : sa relation avec Thomas, sa rencontre avec Emma, ses doutes, ses peurs, ses incompréhensions, ses choix, etc.
Cette BD est un hymne à l’amour. Peu importe les personnes, l’âge, le sexe, les conditions sociales on s’en fou! C’est beau, c’est fort, c’est violent, ça fait mal, ce n’est pas toujours évident mais ça vaut tellement le coup! L’histoire de Clémentine, c’est celle que l’on va vécu ou que l’on vivra au moins une fois dans sa vie : un être tombe amoureux d’un autre, fait des choix, voire des sacrifices pour que cette force qui les unie vive, malgré les épreuves que la vie s’acharne à mettre sur notre route.

Et tout ça, Julie Maroh le transmet en quelques mots et quelques planches. La force et le réalisme qui ressort de ses dessins me surprennent encore. Depuis que je l’ai terminé, je suis obsédée par cette histoire si bien que j’ai décidé de le relire toute de suite, une seconde fois.

Ce billet est très dur à écrire tant la découverte du bleu est une couleur chaude m’a ébranlé. La grande sentimentale que je suis n’a pu retenir quelques larmes et la force avec laquelle l’histoire s’ancre en moi me surprend encore sans que je puisse l’expliquer.

C’est un GRAND coup de cœur qui me pousse chez mon libraire pour en faire l’acquisition.

Publicités

3 commentaires

  1. Voilà une BD que j’ai vraiment envie de lire depuis longtemps. Si tu ne lis pas beaucoup de BD je te conseille ceux de Taniguchi, ils sont magnifiques et toujours intéressants au niveau du thème… Je vois que ton blog est tout neuf, je lui souhaite une belle route. et un bel épanouissement avec lui pour toi :0) Bises et bonne soirée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s