Barbe Bleue. A. Nothomb

« La colocataire est la femme idéale » (Albin Michel, 2012, 180 pages)

Barbe bleue_Nothomb

Habituée au 4ème de couverture minimaliste d’Amélie Nothomb, pleine de mystère et qui ne nous en disent pas beaucoup sur l’histoire, je me suis lancée optimiste dans la lecture de Barbe Bleue, opus 2012, qui m’a laissée complètement de marbre.

Saturnine est à la recherche d’un appartement abordable en plein Paris lorsqu’elle tombe sur une annonce de colocation qui va au-delà de ses espérances. Elle emménage donc chez Don Elemirio Nibal y Milcar, aristocrate espagnol à la réputation inquiétante puisque ces 8 dernières colocataires ont disparu.

L’intrigue se met en place à la faveur des conversations philosophiques entre notre héroïne et l’aristocrate milliardaire : religion, réciprocité de l’amour, la mort, l’obéissance… Jusqu’où l’auteure va-t-elle aller dans la transposition du conte de Perrault ? Je ne vous en dis pas plus. Le seul élément que j’ai apprécié dans ce roman est le travail de recherche et de description des couleurs qui accompagne l’histoire jusqu’à la fin.

Vous l’aurez compris je suis passée complètement à côté de ce livre. Pourtant j’aime les romans d’Amélie Nothomb. J’ai tout de suite été séduite par son côté déjanté et la fluidité de son écriture. Parmi mes livres préférés figurent : Acide sulfurique et Stupeur et tremblement, ou encore plus barré, Hygiène de l’assassin. Mais depuis quelques années, les histoires ne me touchent plus, ne me surprennent plus. Comme chaque année, A. Nothomb fait partie de la rentrée littéraire. Si ce nouvel opus est annoncé comme meilleur que les précédents, je me ne jetterais pas dessus. La prochaine fois, je piocherais dans les « archives » de l’auteure car je n’ai pas encore tout épuisé.

Publicités

2 commentaires

  1. Son nouveau roman remporte déjà de chaleureux avis… elle revient à ses sources en abordant à nouveau sa vie au Japon. Ceux qui l’ont lu disent avoir retrouvé le style Amélie Nothomb de ses débuts. Peut-être qu’il te plaira davantage? Je possède tous ces romans et c’est vrai que les derniers m’ont plutôt déçue. D’ailleurs je possède Barbe bleue mais je ne l’ai pas encore lu.

    • J’espère! C’est vrai qu’à la réflexion, j’ai particulièrement aimé ceux qui abordaient sa vie au Japon. J’attends d’en savoir davantage avant de l’acquérir, à moins que je le trouve d’occasion. J’espère que tu passeras un bon moment avec Barbe Bleue!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s